C’est la rentrée chez EPAFA – UDV

En cette période de rentrée scolaire, Iota fait le point sur les actions de l’associations EPAFA – UDV avec sa directrice, Marie Bouthéon.

EPAFA : Education, Promotion et Accueil des Familles, telle est la signification de ce sigle, et de la raison d’être de l’association qui œuvre depuis 1988 à Fréjus-Saint-Raphaël. Une association où l’être humain est tout entier au cœur de chaque projet. L’association intervient sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée, en faveur des familles et des personnes rencontrant des difficultés sociales, en travaillant au développement personnel de chacun, et en œuvrant à la création de liens dans un esprit de mixité sociale. Il y a en premier lieu le soutien des familles qu’il faut aider à s’intégrer. Par l’accueil et les rencontres, un travail solide se crée petit à petit, grâce à un réseau fidèle de salariés et de bénévoles. Faire de tous des citoyens autonomes, parvenir à un vivre ensemble ou chacun trouve sa vraie place et s’y épanouit, c’est un combat de presque 30 ans pour cette équipe que Marie Bouthéon a rejoint en Septembre 2017.

A l’orée de cette rentrée 2022 (la majorité des actions de l’association concernent en effet l’apprentissage et le soutien scolaire), nous avons souhaité savoir comment s’est déroulée l’année scolaire passée, et quels sont les projets pour celle qui va débuter.
Nous vous proposons une approche bien vivante de cette vie « raphaëlo-fréjussienne », racontée par Marie Bouthéon.

Les parents sont sensibilisés à l’accompagnement mis en place pour leurs enfants tout au long de l’année

Une belle année

« Ce n’est pas facile de faire un bilan pour cette année 2021-2022 encore bien marquée par le Covid 19 : les conséquences de la pandémie sont innombrables sur un public perturbé, ses méfaits sont visibles sur pratiquement toutes les familles. Car les consignes sanitaires ne sont pas chose aisée, ni à expliquer, ni à mettre en pratique : la barrière de la langue française mal maîtrisée en est le premier obstacle. Ensuite viennent les conditions de vie difficiles au quotidien. Cependant, on peut dire que cela a été une belle année, grâce à une équipe de 33 bénévoles et 5 salariés convaincus et engagés ».

Les ateliers pour le public Adultes

« EPAFA – UDV accueille plus de 200 personnes chaque année dans ses ateliers socio-linguistiques. La période des inscriptions, débutée tout début septembre, est en train de s’achever avec un travail en amont qui consiste notamment à évaluer les niveaux de langues. Nos équipes mettent en place un travail concret à partir de mises en scène de la vie courante, en s’appuyant sur des images ou autre. La langue initiale de l’apprenant n’est pas une barrière. Nous accueillons une quarantaine de nationalités différentes et nous ne pouvons bien entendu pas avoir des professeurs qui parlent chaque langue. L’idée, c’est que la personne se met au français, souvent en partant de zéro. Les niveaux recensés vont de l’alphabétisation aux niveaux A2 voire B1 (conformément au cadre européen de référence en langues). Nous travaillons sur la production écrite et orale et la réception écrite et orale. Nous encourageons les apprenants à passer des examens de validation après chaque année de cours afin qu’ils se rendent comptent de leurs progrès.

L’association propose également des ateliers Santé autour de la confiance en soi et du « Bien manger, bien bouger » avec le soutien de l’Agence Régionale de santé.

Enfin, nous proposons également de garder les enfants des adultes venant participer aux ateliers les lundis et jeudis de 14h à 16h. Cela permet aux parents n’ayant pas la possibilité de faire garder leurs touts petits qui ne vont pas encore à l’école de suivre tout de même nos ateliers (les ateliers sans garde d’enfants ont lieu les lundis, mardis et jeudis de 17h30 à 18h30).

Pour l’ensemble de ces ateliers adultes, il est nécessaire d’adhérer à l’association pour 20 € par an. Lors de l’inscription, le deuxième adulte de la famille ne paie que 10 € et les inscriptions à EPAFA – UDV sont gratuites pour les mineurs (inscriptions ouvertes toute l’année, créneaux les jeudis matin). »

Eh oui ! On ne parle quasiment que Français dans les ateliers socio-linguistiques.

Le travail auprès du public Enfants

« Le plus gros volet concerne l’accompagnement à la scolarité des primaires. L’école Aubanel nous oriente vers des enfants et des familles en besoin d‘accompagnement scolaire selon 3 critères : les difficultés scolaires, les difficultés de comportement et celles dans le lien avec la famille (lien famille – école). Nous allons chercher ces enfants à l’école deux fois par semaine à 16h30, les mardis et vendredis et nous leur proposons un accompagnement scolaire jusqu’à 18h. Nous essayons de leur donner des réflexes de travail et nous sommes également là pour enrichir leur culture et leur permettre d’acquérir des compétences importantes pour leur apprentissage. Les parents s’engagent en début d’année à participer aux ateliers pour voir et comprendre comment cela se passe. Au total, une dizaine d’enfants suivent cet accompagnement à la scolarité. Nous accueillons également ces familles, et d’autres, sur les temps de vacances et le mercredi où nous proposons des sorties culturelles, du bricolage, des jeux etc… »

La nouveauté : l’aide aux devoirs des collégiens

« Nous avons commencé l’an dernier à la demande des familles du quartier de la Gabelle et les jeunes étaient très contents. Pour le moment, c’est le professeur de Français Langues Étrangères et un bénévole qui vont s’en charger tous les mercredis après-midi, mais nous souhaiterions mobiliser des lycéens pour venir aider et rencontrer ces collégiens ».

Le projet : l’accompagnement dès la maternelle

« Nous nous sommes rendu compte que certains enfants, que l’on découvre à la primaire, auraient pu bénéficier de notre soutien plus tôt pour éviter de constater des difficultés trop conséquents ensuite. Nous avons lancé des ateliers dès septembre dernier avec les parents, sur place, à l’école maternelle Aubanel. Les parents déposent leurs enfants à la maternelle et nous prenons un temps avec les parents pour les sensibiliser aux différentes questions ayant attrait à la scolarité et au développement de l’enfant. Cela a commencé par ce que nous appelions « Le café des parents » et cela s’est transformé en ateliers de préparation à la rentrée ! C’est bien de le faire sur place et l’école donne un cadre, une légitimité et toutes les familles y passent donc cela nous permet de les rencontrer. Nous avons dans l’idée d’élargir ce travail dès la maternelle à d’autres écoles maternelles.

Nous commençons d’ailleurs un rapprochement avec l’école de Villeneuve dans le cadre du dispositif OEPRE (Ouvrir l’École aux Parents pour la Réussite des Enfants) lancé par l’éducation nationale. L’idée est de donner des cours de Français, d’instruction civique et de sensibilisation au système scolaire français, sur place aux parents, dans la salle des professeurs, une fois que les parents ont laissé leurs enfants en classe ».

Les locaux

– Le siège social à l’église du Sacré Cœur pour les cours de Français , les gardes d’enfants pas encore en âge d’être scolarisés, et les ateliers famille

– Un appartement du quartier de La Gabelle pour l’aide aux devoirs et l’accompagnement à la scolarité.

– Le local de l’Agachon qui abrite Le Petit Pont d’EPAFA : un lieu d’accueil enfants-parents ouvert aux enfants de moins de6 ans accompagnés d’un parent, 4 demi-journées par semaine.


En ce début d’année scolaire, marie Bouthéon lance un appel à bénévoles :

« La personne qui souhaite devenir bénévole vient d’abord regarder, observer, elle est en immersion et peut profiter de livres, de supports écrits. On demande au futur bénévole, avant de savoir faire, de savoir être, de savoir accueillir. Il faut avant tout tisser du lien social. Il y a de jeunes mamans, des étudiants, et bien sûr, pas mal de retraités. Grâce aux rencontres, il se crée un esprit de partage et d’ouverture à l’autre différent. Tous sont invités à prendre leur place, mais aussi chacun est invité à offrir un peu de ses talents propres. »

Pour devenir bénévole à EPAFA – UDV, appelez le 04 94 17 15 72 ou envoyez un mail à [email protected]


Textes et propos recueillis par Aline Racheboeuf et Guillaume Alberto.


About the Author



Haut de page ↑