« Quand vient le temps de l’automne… »

Les jours se font plus courts et la chaleur de l’été s’estompe laissant le froid revenir doucement à pas de loup. L’automne peut susciter la mélancolie devant le temps qui passe et fait vieillir toute chose. A l’école primaire, Verlaine le suggérait déjà dans ses poèmes : « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone ! »

Mais l’automne c’est aussi le temps joyeux des vendanges où l’on récolte le fruit de la terre et du travail des hommes, c’est le temps de la rentrée des écoles, des patronages et des activités périscolaires; C’est le temps des retrouvailles, des projets remis sur le métier avec persévérance et fidélité, avec des nouveaux venus, salariés ou bénévoles et des chantiers qui redémarrent avec des visages jusque-là inconnus.

L’automne, c’est le temps de l’intériorisation, un temps où l’on fait mémoire des bonnes nouvelles de l’été pour se redonner du courage et de l’entrain, un temps où l’on murmure avec Hugues Aufray : « Quand vient le temps de l’automne je pense à tout ce temps perdu… et j’ai le cœur gros… »

En effet, le temps de l’automne c’est le temps où les vieilles feuilles mortes s’envolent en tourbillonnant et c’est le temps où la sève de l’arbre entame son chemin vers les profondeurs en se ressourçant dans ses racines. C’est probablement pour cela que le Secours Catholique prend le temps de rêver son projet de délégation en cette saison, que l’Union Diaconale aidée des services de l’Etat et du diocèse entame un travail approfondi de relecture et de redéfinition de ses compétences territoriales et sociales.

L’association Kaïré a intitulé ses journées portes ouvertes les 6 et 7 octobre « L’automne des talents » : ce pourrait être le nom du programme de rentrée pour toutes nos associations !

Ce sera probablement le fil rouge des premières universités de la Diaconie, organisées par la Conférence des évêques de France et le Réseau Saint Laurent à Lourdes début novembre. Les Varois y seront largement représentés et feront probablement de ce temps de l’automne un bel hymne à la fraternité et à l’espérance sans cesse renouvelées.

Gilles Rebêche, diacre

 


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Militants de l'espérance

    Il y a sûrement mille manières de parler de la coupe du monde de football mais elle restera pour moi un exemple intéressant d’une belle aventure humaine : c’est une aventure assez longue, une route difficile que l’on découvre match après match et dont on ne connaît pas l’issue, même si on en espère une, bien sûr, le succès. ....

  • Brèves

  • Articles récents