Pour Noël : le grand village de « Solidarités sur Var » !

Rue et habitat Cette année encore, pour Noël, les associations de l'UDV et leurs partenaires se mobilisent pour que personne ne soit oublié

Cette année encore, pour Noël, les associations de l’UDV et leurs partenaires se mobilisent pour que personne ne soit oublié

0

A Noël, tout le monde a droit à la fête, et personne ne doit en être exclu. C’est pourquoi les associations membres de l’UDV et leurs partenaires se mobilisent. Ensemble, elles forment le grand village de « solidarités sur Var ». Nous vous proposons un tour d’horizon de ces initiatives qui réchauffent le cœur et l’âme.

          Au XIXème siècle en Allemagne, la tradition voulait que, pour faire patienter les enfants dans l’attente de Noël, on leur donne chaque matin une image portant soit une citation de l’Evangile, soit une phrase incitant à faire une bonne action dans la journée. C’est en 1908 qu’un éditeur munichois eut l’idée de créer le calendrier de l’Avent : des images collées sur un support cartonné ! L’idée fut jugée géniale… et améliorée : en 1920 apparaissait le calendrier aux 24 fenêtres à ouvrir !  Aujourd’hui, cette jolie tradition est arrivée dans tous les coins du monde et friandises, chocolats et petits cadeaux ont peu à peu pris place derrière les fenêtres.

De multiples initiatives aux 4 coins du Var

Voici quelques semaines, en faisant, comme l’an dernier, l’inventaire des initiatives des associations de l’UDV et des partenaires à l’approche des fêtes de fin d’année, tous les logos sont apparus comme autant de fenêtres sur… 38 formes de solidarité ! Des fenêtres grandes ouvertes sur : l’accueil des sans-abri, les jeunes mères, les familles en difficulté, les migrants, les proches de détenus, les malades… Des fenêtres grandes ouvertes sur toutes les formes de pauvreté et de fragilité que l’on croise aujourd’hui au quotidien. C’est finalement comme si toutes ces maisons aux fenêtres ouvertes formaient un grand village qu’on pourrait appeler « solidarités sur Var » !

Cette période, où les villes comme les petits villages rivalisent d’imagination et débordent de lumière, est bien souvent difficile à vivre pour celles et ceux qui sont « en retrait », pour quantités de raisons auxquelles 38 structures associatives dans le Var tentent de trouver remède. Tant d’illuminations, de musique, de cadeaux les aveuglent, même si pour pas mal de gens heureux  cela ressemble plus à un grain de folie qu’à un moment de vrai bonheur…

Alors, pour que les personnes accueillies par nos associations aient aussi leur part de lumière et de douceur, celles-ci ouvrent grand leurs fenêtres. Voici un aperçu de nos « lumières de Noël » qui s’allumeront bien avant le 25 décembre.

En dehors de l’aire toulonnaise

Commençons par les initiatives proposées en dehors de l’aire toulonnaise.

  • A Fréjus : Epafa offre un goûter animé le jeudi 15 décembre après-midi.
  • Les Amis de Paola fêtent Noël à l’accueil de jour, le mercredi 21 décembre, pour une cinquantaine de personnes qui recevront de petits cadeaux (entre autres des pochettes confectionnées par une bénévole). Les 25 décembre et 1er janvier des déjeuners de fête seront servis. Dans les hébergements, 2 réveillons sont proposés les 24 et 31 décembre. Quant au Samu social, il tournera dans les rues les 24 et 31 décembre également.
  • A Draguignan, Promo Soins propose un accueil plus festif avec des décorations et des papillotes. Pour Dracénie Solidarités, un réveillon est organisé le 31 décembre au Hameau Saint-François.
  • A Gonfaron, la Maison Phanuel se mobilise : le jeudi 22 décembre un goûter de Noël est proposé avec une autre association. Puis, le dimanche 25 décembre, un déjeuner au restaurant est prévu pour une vingtaine de personnes, avec distribution de cadeaux au retour. Pendant les vacances, les 5 enfants, leurs parents et les autres résidents iront à Solliès-Ville faire le circuit des crèches ; Sortie qui se terminera par un goûter à Solliès-Pont. Enfin, le 10 janvier, ce sera la galette des Rois.
  • A Garéoult, Familles Rurales  se réserve pour l’assemblée générale où 200 personnes environ se retrouveront et feront la fête.
  • A Saint-Maximin, avec Garrigues où actifs et personnes impliquées (une centaine de personnes) s’investissent ensemble et se retrouveront le 20 décembre pour un après-midi de fête avec spectacle et goûter.
  • Au Beausset enfin, la Maison des Frères se prépare à accueillir pendant les vacances 14 enfants autistes et leurs 6 accompagnateurs, de l’association « J’interviendrai » située à Paris. Des ateliers seront organisés tout au long du séjour. Le vendredi 23 décembre, à midi, un grand repas de fête sera proposé aux résidents et à leurs invités. En outre, le mercredi 14 décembre : messe à la Chapelle, plus sans doute à une autre date pas encore fixée.

D’autres structures associatives ont aussi des projets, mais l’organisation n’est pas encore terminée. Nous réactualiserons cet article au fur et à mesure que nous arriverons leurs réponses.

img_9652

Dans l’aire toulonnaise

  • A Amitiés Cité, le mercredi 14 décembre : goûter avec spectacle (construit par les volontaires civiques), cadeaux et Père Noël pour les enfants de Pontcarral, la Beaucaire, le Jonquet. Le vendredi 23, cinéma pour les familles de Pontcarral.
  • Le CAAA Cœur de Ville propose à une soixantaine de personnes une visite-découverte de Toulon, suivie d’un goûter.
  • Kaïré, malheureusement toujours sans locaux, se désole de ne rien pouvoir faire d’autre cette année qu’un repas entre les bénévoles des ateliers, ce qui représente quand même 40 personnes.
  • Aux Amis de Jéricho : un repas de Noël est organisé le dimanche 25 décembre. Et pendant toute la semaine du 19 au 23 décembre, des animations auront lieu à la Boutique Solidarité avec des jeux, un loto, un karaoké, une crêpe party…
  • Les Amis de l’Horeb organisent dans leur local du Centre pénitentiaire un accueil plus festif les 14 et 17 décembre. De 11 heures à 16 heures, un buffet sera proposé, où bénévoles et familles apportent de quoi le garnir. Des bonbons seront offerts aux enfants.
  • Quant à Logivar Saint-Louis, ce seront 2 réveillons, les 24 et 31 décembre qui seront offerts aux accueillis, ainsi que deux repas de fête les 25 décembre et 1er janvier. A ce propos, les bonnes volontés seront les bienvenues et l’on peut prendre contact au  04.94.91.34.25.
  • Aux Maisons Bethléem : les mamans et futures mamans organiseront elles-mêmes leurs soirées de réveillon et les 2 jours de fête, et les bénévoles passeront les voir ponctuellement. Elles se réservent de faire quelque chose de plus officiel pour l’Epiphanie, en principe.
  • Promo Soins Toulon prépare un accueil  plus animé avec décoration, papillotes et chocolats pour tous ceux qui viennent en consultation.
  • Nous n’avons pas eu tous les projets de Solidarités Aire Toulonnaise : aux Favières un réveillon est proposé les 24 et 31 décembre, ainsi qu’un repas de fête à midi les 25 décembre et 1er janvier.
  • Le Bus de Nuit passera toutes les nuits, avec une distribution améliorée. Les projets de l’Action Rom ne sont pas encore établis.
  • Des repas de fête sont également prévus par le Secours Catholique : Pont du Las, Hyères, La Seyne et St Maximin. Les dates ne sont pas encore toutes fixées.
  • A la Société St-Vincent de Paul, chaque conférence organise les fêtes pour les personnes qu’elle accompagne, avec : colis améliorés, goûters, arbres de Noë…
  • En ce qui concerne Var Équitable, les animations sont essentiellement centrées sur la semaine de l’ESS en hiver, et la quinzaine du Commerce équitable au printemps.
  • Les Sœurs de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur se consacrent aux migrants : 70 personnes environ seront accueillies dans les salles de la Cathédrale les 25 décembre et 1er janvier. Ces familles syriennes et irakiennes apportent chacune quelque chose à partager, ce qui est une façon de leur laisser un peu d’autonomie. Il y aura aussi une célébration du pardon et une messe en arabe.
  • Pour Var Azur Linge : pas de rencontre générale. Chaque responsable organise ce    qu’elle souhaite sur son lieu de travail.  Le centre de tri de La Garde étant fermé entre Noël et le Jour de l’An, une petite fête est prévue pour l’épiphanie.
  • Enfin du côté du Lien 83 qui n’a pas de contact direct avec les personnes accueillies, l’association reste à l’écoute des appels de détresse.
  • Les petits frères des Pauvres recherchent des bénévoles pour le 24 décembre, pour rendre visite aux personnes accompagnées et passer un moment convivial avec elle, et pour le 25 décembre pour participer à un déjeuner collectif auquel les personnes accompagnées sont conviées.

img_9672

Un petit plus de tendresse dans des vies malmenées

Voilà un tour d’horizon des initiatives des associations membres de l’UDV et de ses partenaires. Toutes n’ont pas été en mesure de donner leur réponse mais d’ores et déjà, nous savons quelle énergie sera déployée pour mettre un petit plus de chaleur et de tendresse dans des vies malmenées, et que l’on finit par ne plus voir…

Ce qui est remarquable, c’est le soin tout particulier que les salariés et les bénévoles mettent pour associer au maximum les personnes accueillies à ces préparatifs de fête, pour qu’ainsi ils n’aient pas le sentiment d’être des assistés et rien de plus.

Merci à tous pour ce temps passé, offert, pris sur des heures en famille, pour un service qui n’a pas de prix.

Les paroles de cette chanson résonnent en nos têtes :

« Il y a beaucoup de larmes un 25 décembre,
beaucoup trop de larmes dans les yeux d’un enfant,
qui n’a ni cadeau, ni peluche, ni parents,
et qui ferait tout pour un geste tendre »

Vous savez quoi ? Il n’y a pas que les enfants qui pleurent… mais vous ne le verrez pas.

Par Aline Racheboeuf, auteure bénévole pour Iota

 

Pour voir le grand village de « Solidarités sur Var » dans son ensemble :

Cette année encore, pour Noël, les associations de l'UDV et leurs partenaires se mobilisent pour que personne ne soit oublié

Création graphique réalisée par Aline Racheboeuf

 

 

 


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Suivons l'étoile !

    L'étoile de Noël, qui a guidé au cours de l'histoire tant d'hommes et de femmes sur les chemins du partage, de l'amour des plus pauvres, de l'hospitalité et de la réconciliation, continue de scintiller dans le cœur de tous ceux qui recherchent la paix.
    Cette étoile nous met en route comme des pèlerins de fraternité invités à faire de Noël une fête permanente dans tous les lieux que nous fréquentons, et les rencontres qui nous sont données de vivre...

  • Brèves

  • Articles récents