Un pas en avant pour le soin des plus démunis dans le Var

Santé et bien être Aux petits soins des patients de l'Appartement thérapeutique : une équipe professionnelle pluridisciplinaire

Aux petits soins des patients de l’Appartement thérapeutique : une équipe professionnelle pluridisciplinaire

0

Lundi 20 février, un Appartement de Coordination Thérapeutique de 4 places a été inauguré à la Résidence solidaire Les Favières, à Toulon. Ce dispositif permet d’accueillir des personnes en situation de précarité,  affectées par une pathologie chronique et nécessitant des soins réguliers ainsi qu’un accompagnement global. Reportage.

L’inauguration a eu lieu lundi matin à 10h30, au sein de la Résidence solidaire Les Favières, située le long de la route du Revest, à Toulon. Cette Maison de l’Union diaconale du Var, dirigée par Tim Rawls et intégrée au sein de l’association Logivar Saint Louis (qui compte également un CHRS et un chantier d’insertion), est une résidence dite de « stabilisation ».

Ouverte il y a 3 ans, fonctionnant 365 jours/an et 24h/24, elle accueille 38 personnes en situation de précarité, hommes, femmes et couples, dont beaucoup viennent de la rue. Animée par une équipe pluridisciplinaire de bénévoles et salariés, et localisée dans un cadre verdoyant, elle leur donne le temps et les moyens pour se « poser » et impulser une dynamique vers un mieux-être et un parcours d’insertion.
C’est une main tendue qui permet de rebondir après un échec ou un accident de parcours.

Dans ce cadre propice à la reconstruction des personnes, l’Appartement de Coordination Thérapeutique (ACT) a été ouvert en octobre 2016, en réponse à un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé (ARS) dans le Var. Un peu plus de 4 mois après son ouverture, l’heure était venue d’inaugurer officiellement ce dispositif et de célébrer un pas en avant fait pour le soin des plus fragiles.

La résidence solidaire Les Favières occupe les bâtiments de l’ancienne clinique de l’Arthémise

Une assistance nombreuse et diversifiée

Lundi matin, pour l’inauguration, un beau et chaud soleil s’était invité, ainsi qu’une assistance nombreuse et diversifiée : plus d’une centaine de personnes étaient présentes ! Parmi elles, des officiels bien sûr, mais aussi des résidents des Favières, des bénévoles et des salariés de diverses associations du réseau de l’UDV et des partenaires, ainsi que des donateurs de la Fondation UDV, qui soutiennent financièrement la résidence et étaient spécialement invités pour l’occasion.

« Nous fêtons aujourd’hui le troisième anniversaire des Favières, en y intégrant désormais une dimension médicale », a déclaré Thierry O’Neill, président de l’Union diaconale du Var, tout en remerciant « les nombreuses personnes présentes en ce jour ensoleillé ».

Autour du président de l’UDV, un aréopage de personnalités était présent

Guilaine Fouque, présidente de Promo Soins Toulon, a rappelé la vocation de l’Appartement de Coordination Thérapeutique, « un dispositif qui accueille à titre temporaire des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale, nécessitant des soins et un suivi médical, de manière à assurer le suivi et la coordination des soins, l’observance des traitements et à permettre un accompagnement psychologique et une aide à l’insertion ».

Puis, les différents représentants associatifs ont allumé 4 bougies représentatives du partenariat organisé autour du nouveau dispositif : Thierry O’Neill (UDV), Guilaine Fouque, Raymonde Hugonnier et José Garcia (Promo Soins Toulon), Dominique Christophe et Jean-Yves Le Gouic (Solidarités Aire Toulonnaise), Bernard Allut et Tim Rawls (Logivar Saint Louis).

Les 4 bougies symbolisent le partenariat inter associatif

Comme le veut le protocole, Jean-Luc Videlaine, Préfet du Var, s’est exprimé en dernier. Il a souligné « combien la résidence solidaire Les Favières et son appartement de coordination thérapeutique permettaient le cheminement des personnes fragiles vers une émancipation personnelle et sociale », tout en remarquant « l’importance du travail partenarial entre les associations et les institutions, grâce auquel ce nouveau dispositif médical a pu voir le jour ».

De nombreuses personnalités et élus locaux étaient présents : Mmes Hélène Audibert, adjointe à la mairie de Toulon et conseillère départementale, Geneviève Lévy, députée du Var et 1ère adjointe à la mairie de Toulon, Caroline Depallens, conseillère départementale et adjointe à la mairie de Toulon, ainsi que des représentants de l’ARS et autres institutions…

Ensuite, un magnifique lâcher de ballons multicolores a eu lieu devant la résidence, comme autant de lueurs d’espoirs emportées dans un ciel bleu azur…

Le lâcher de ballons illustre les espoirs suscités par ce nouveau dispositif d’aide

La fin de la matinée s’est conclue par une visite de l’appartement et un apéritif convivial, préparé par l’équipe cuisine de la résidence : un régal aux dires des convives !

L’équipe cuisine des Favières : au top !

Témoignage d’un « accueilli »

Invités, de nombreux médias du Var ont couvert l’inauguration : Var Matin, La Marseillaise, France 3 et RCF Méditerranée. Qu’ils en soient ici remerciés, car c’est grâce à cette médiatisation que nos actions associatives peuvent être mieux connues du grand public, et ainsi susciter des vocations de salariés, bénévoles ou donateurs…

Les résidents des 4 chambres de l’Appartement de Coordination Thérapeutique n’ont pas échappé à cette médiatisation, et certains d’entre eux ont été interviewés par les journalistes. Parmi eux, Harmel Abdallah est un homme de 45 ans qui a connu des difficultés. Il bénéficie d’une place en ACT depuis novembre et il explique qu’il « est bien aux Favières ».

Harmel Abdallah, un des 4 résidents de l’Appartement Thérapeutique

« Ici je peux avoir une chambre individuelle, et retrouver les autres résidents dans les espaces de vie partagés. Par exemple, dans notre cuisine équipée, où on prépare ensemble nos repas. Nous avons de bonnes relations entre nous. J’apprécie aussi d’avoir une certaine autonomie. Pour moi, vivre ici, c’est une étape avant d’avoir un appartement autonome : c’est mon objectif, avoir un jour un chez-moi », confie-t-il.

Les résidents de l’Appartement ont accès à des lieux de vie commune, comme ce salon/cuisine entièrement réaménagé

Avec les 4 places supplémentaires de l’ACT, les résidents des Favières sont désormais 42 personnes à vivre dans ce lieu où s’expérimentent le vivre-ensemble et l’entraide fraternelle. Conçue comme un lieu vivant et ouvert sur l’extérieur, la résidence organise fréquemment des journées portes-ouvertes et apprécie de recevoir des visites : n’hésitez pas à pousser la porte et à venir rencontrer les résidents de cette maison pas comme les autres, vous ne serez pas déçus et repartirez différents…

Christophe Parel, responsable communication de l’UDV

Photos : Aline Racheboeuf, reporter bénévole à Iota

Pour aller plus loin…

Télécharger la plaquette de présentation des Favières et de l’Appartement Thérapeutique : cliquez-ici.

Lien vers l’interview sur la radio RCF de Guilaine Fouque, présidente de Promo Soins Toulon :

Reportage publié par Var Matin lundi 20 février 2017

 

Photo légendée publiée dans Var Matin, mardi 21 février 2017

 

Reportage publié par La Marseillaise, mardi 21 février 2017


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    La coopération participative

    On raconte qu'au Moyen Age il existait des « moines pontifes » : on appelait ainsi cette catégorie de religieux parce qu’ils fabriquaient des ponts. En effet, à cette époque, pour passer d'une Seigneurie à une autre, il fallait passer par des ponts avec des péages payants et les pauvres n'avaient de ce fait pas les moyens de bouger. Ils étaient comme « assignés à résidence »...

  • Brèves

  • Articles récents