Ressourcements

Une vieille histoire raconte qu’un jeune moine au bord du burn out s’en alla voir un ancien pour l’interroger : « Comment se fait-il, mon père, que lorsque j’ai fait mon devoir dans les taches qui me sont confiées, l’accueil des hôtes et le service des autres frères, je me sente épuisé ; C’est comme si j’étais vidé ! »

Le vieux moine le regarda avec un sourire compatissant et lui dit : « Si tu te sens vidé, c’est parce que tu étais trop plein de toi même… Tu considères à tort ta vocation comme un réceptacle de talents et de biens reçus que tu dois partager avec les autres. Et quand tu as fini de partager tu es vidé ! »

« Mais comment faire autrement ? » reprit le jeune moine. « Il faut, précisa l’ancien, creuser ta source intérieure et sans cesse te re-sourcer à cette fontaine : ce que tu donneras de toi c’est ce qui débordera de ton cœur et de ton intelligence, et non pas ce qui te videra. »

« Mais comment cela est-il possible? » interrogea le jeune moine, « Comment trouver cette source ? »

« Du silence, de la solitude, de la méditation et de la prière sont les chemins les plus sûrs pour accéder à cette source… Certains préfèrent la lecture, les voyages ou la randonnée sur les chemins de pèlerinage… L’important c’est de désirer sans cesse retrouver cette source ! » fut la réponse de l’ancien.

« Quand tu commences à sentir sourdre en toi de la joie pour le service, du goût savoureux de vivre avec les autres, de l’énergie pour persévérer dans les combats quotidiens, même les moins prestigieux, sache que tu es arrivé à la Source. »

Le jeune moine s’en retourna un peu perplexe devant ces conseils mais décida quand même dans son désert de passer le reste de ses jours à rechercher cette source si précieuse… et l’on parle encore du rayonnement joyeux de paix et de confiance qu’il a transmis sur le territoire où il a vécu.

Nos associations et ceux qui les font vivre (bénévoles et salariés) sont souvent comme le jeune moine, un peu épuisées et vidées : la réforme des politiques publiques, la diminution drastique des subventions, l’accroissement et la complexité des situations de fragilité aggravées en partie par la difficile gestion de l’accueil des migrants dans notre département, le raidissement du fait religieux dans la société, la gestion délicate des projets avec leur lot de conflits à apaiser, de ressources humaines à mobiliser et de soucis du lendemain contribuent largement à cet épuisement.

Plus que jamais, nos associations ont besoin de retrouver cette source qui rafraîchit, désaltère, vivifie et permet de trouver de nouvelles forces pour poursuivre le chemin. Ce retour aux sources nécessite de consentir à un processus de relecture pour diagnostiquer où se cache le manque de motivation, de joie de vivre et de fatigue professionnelle… mais il exige aussi de se rendre disponible pour s’accorder une parenthèse, un temps de pause pour se refaire une santé spirituelle et discerner les orientations à prendre pour l’avenir.

La retraite de la diaconie fin août à Cotignac avec le père Etienne Grieu, la marche sur St Jacques de Compostelle partie de la résidence des Favières, le prochain séminaire de l’UDV à la Castille pour «  réfléchir, construire, se projeter, prendre du recul, décider, mieux se connaître » sont autant d’occasions de ressourcements que nous aurions tort de bouder.

Retrouver la source c’est aussi retrouver le pourquoi du jaillissement de nos associations à leur origine et vérifier que la grâce et le discernement qui ont permis leur naissance ne se soit pas entartré dans les canalisations des mauvaises habitudes et des accoutumances à la misère. Les 5 ans de Promo Soins en Provence verte et la mise en œuvre de Romespérance procèdent de la même préoccupation.

Puissions-nous les uns et les autres rester disponibles pour ces nécessaires ressourcements : ils nous permettront à tous d’unir nos diversités pour toujours mieux servir les plus fragiles et apprendre d’eux le chemin pour retrouver la source de la fraternité.

Bons ressourcements  à tous et à chacun !

Diacre Gilles Rebêche

 


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Considération

    En visite à Rome, fin novembre, au dicastère pour la promotion humaine et le développement intégral de la personne, nous sommes venus évaluer dans ce lieu exceptionnel de vigilance planétaire la pertinence de l’aventure de la diaconie. ...

  • Brèves

  • Articles récents