Promo Soins en Provence Verte a soufflé ses 5 bougies et se projette vers l’avenir

Mardi 18 septembre, l’association Provence Verte Solidarités a fêté les 5 ans de son activité Promo Soins, au centre paroissial Jean XXIII à Brignoles. Une cinquantaine de personnes étaient présentes, dont de nombreux représentants institutionnels et associatifs. La journée a été marquée par la signature d’une convention entre Promo Soins et l’hôpital de Brignoles.

Olivier de Boisgelin, président de Provence Verte Solidarités, a démarré la matinée en accueillant les invités, dont de nombreux représentants institutionnels : Richard Lamouroux (directeur des hôpitaux de Brignoles et du Luc), Philippe Faup (délégué du préfet pour l’égalité des chances), François Volpi (collaborateur parlementaire de la députée de la 6e circonscription Valérie Gomez-Bassac), Chantal Lassoutanie (vice-présidente du conseil départemental), Didier Brémond (maire de Brignoles), Fatima Lebrun (animatrice promotion santé au département), Paul Castel (ex directeur de l’ARS Paca), Thierry O’Neill (président de l’UDV), François Fil (président de la Maison des initiatives sociales) et Gilles Rebêche (délégué diocésain à la solidarité).

A leurs côtés, les membres et présidents des différents Promo Soins du réseau UDV, les salariés et bénévoles de l’antenne brignolaise ainsi que des salariés du Secrétariat Général de l’UDV étaient présents.

Pour commencer la rencontre, un rapide historique et une présentation de Promo Soins en Provence Verte ont été réalisés. Cette activité qui consiste à permettre aux plus démunis de rentrer dans un parcours de santé et de réintégrer leurs droits a été lancée par Provence Verte Solidarités en juin 2013. Depuis, l’action a permis  d’accompagner près de 1400 personnes. En 2017, elle est parvenue à rétablir les droits de 74 d’entre elles.

La question de l’accueil des migrants a rapidement été au cœur des débats. Olivier de Boisgelin et Didier Bremond, le maire de Brignoles ont plaidé en faveur de la mise en place d’une table-ronde  permettant de mieux coordonner les actions, notamment en lien avec l’Etat.

Moment marquant de la matinée : la signature de la convention entre Promo Soins et l’hôpital de Brignoles. Crédit : Émeline Rococo

Projet de Promo Soins itinérant

Ensuite, Isabelle Cesana, agent de développement au sein de Provence Verte Solidarités, a présenté un projet qui sera bientôt mis en œuvre : une action Promo Soins itinérante à l’échelle du Pays de la Provence Verte. Basé sur le constat que 15% du public accueilli à Promo Soins Brignoles vient des villages périphériques, l’idée est de mettre en place une équipe itinérante qui se rendra sur des points d’accueil dans les villages pour effectuer des évaluations médico-sociales et accompagner les personnes en difficulté dans un parcours de soin.

Cliquez-ici pour en savoir + sur ce projet de Promo Soins itinérant en Provence Verte

Puis les participants ont été conviés à participer à un quizz permettant de mieux connaitre les actions de Promo Soins. Nous vous partageons les réponses qui vous permettront d’en savoir plus :

  • 1368 personnes ont été accueillies en 5 ans.
  • La pathologie cardiaque est la plus répandue chez les plus de 45 ans.
  • Parmi les pathologies bucco-dentaires les + fréquentes, on trouve les infections (abcès), les extractions et l’urgence de soigner la douleur.
  • En 2018, 74 personnes ont obtenu leurs droits à l’assurance maladie pour 140 demandes.
  • Le sourire est la priorité de l’accueil.

Mme Lassoutanie, vice-présidente du Conseil Départemental, a indiqué que son institution soutenait l’ensemble de l’action Promo Soins, de même que le président de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) du Var.

Les enjeux de santé en milieu rural

Paul Castel, ancien directeur de l’ARS Paca et chargé de mission santé pour l’UDV et Richard Lamouroux, directeur des hôpitaux de Brignoles et du Luc ont ensuite pris la parole pour expliquer la spécificité de l’accès aux soins en milieu rural, et détailler les spécificités de leur intervention :

  • Le travail réalisé conjointement avec les bénévoles est un « plus qualitatif ».
  • Les partenariats sont à développer avec la médecine libérale et les établissements privés.
  • Importance du maillage avec l’hôpital de Brignoles.
  • L’hôpital a besoin de travailler avec le tissu associatif local, en aval et en amont du soin.
  • Il existe un partenariat naturel et des besoins communs : favoriser l’accès aux soins pour tous, développer l’acte de soin pour contribuer au financement des structures.

Les acteurs associatifs sont intervenus pour dire que Promo Soins en Provence Verte a besoin de trouver des nouveaux bénévoles (il n’y a « que » 3 médecins bénévoles actuellement). Trois pistes ont été évoquées pour étoffer le  vivier des bénévoles :

  • Promouvoir auprès des Conseils de l’Ordre l’offre de bénévolat.
  • Mobiliser les réseaux respectifs de chacun.
  • Développer les partenariats avec les médecins locaux pour qu’ils acceptent de recevoir les patients socialement suivis par Promo Soins.
  • Relayer l’appel dans la presse locale.

Les différentes institutions présentes ont fait part de leurs besoins ou des actions déjà mises en œuvre. La Mission Locale organise des bilans de santé pour les jeunes en se rendant au Centre de la Colombe, à Toulon, et souhaiterait pouvoir organiser des bilans à l’hôpital de Brignoles, plus proche. La communauté d’agglomération travaille sur la mise en place d’un contrat local de santé qui sera effectif d’ici la fin de l’année.

Focus sur les petits déjeuners santé

Un focus a été mis sur les petits déjeuners santé organisés depuis 4 ans par Promo Soins en Provence Verte, en partenariat avec le Conseil Départemental et qui consistent à faire de la prévention. L’idée a été émise de « délocaliser » ces rencontres mensuelles qui réunissent une dizaine de participants en allant à la rencontre de celles et ceux qui en ont besoin, via le réseau des UTS (Unités de Travail Social) et la Maison des Initiatives Sociales (MIS) de Brignoles.

Signature d’une convention de partenariat

Le temps fort de la matinée a été la signature de la convention entre l’hôpital local Jean Marcel et Provence Verte Solidarités. Les deux structures s’engagent pour 2 ans renouvelables à poursuivre un même objectif : « Faciliter l’accès et la continuité des soins à l’attention des personnes en difficulté et développer en ce sens les passerelles entre l’hôpital et l’association sur 3 axes ».

Cliquez-ici pour en savoir plus sur le contenu et les objectifs de cette convention

Cette matinée riche en informations s’est ensuite prolongée avec un repas partagé qui a permis aux participants de poursuivre leurs échanges dans une ambiance conviviale et détendue.

Christophe Parel, responsable communication UDV, à partir des notes de Ludovic Teillard.

Pour aller + loin

Cliquez-ici pour télécharger l’article de Var Matin relatant cette matinée anniversaire

Cliquez-ici pour télécharger le dépliant de présentation de Promo Soins en Provence Verte

Visitez le site web de l’association

Consultez notre article IOTA consacré à Provence Verte Solidarités et publié en avril dernier

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Mission Santé de l’UDV, consultez notre article IOTA publié en février dernier

Retrouvez également notre article consacré aux 4 Promo Soins du réseau UDV publié en mai 2016

Devenez bénévole !

Comme il est écrit dans l’article, Promo Soins en Provence Verte est à la recherche forces vives bénévoles :

  • Un ou plusieurs médecins, pour assurer des consultations auprès des personnes en précarité.
  • Un ou plusieurs infirmiers, en soutien aux médecins.
  • Des bénévoles pour l’accueil ainsi qu’un ou plusieurs chauffeurs pour accompagner les personnes vers les lieux de soin avec le véhicule de l’association.

Contact :
Provence Verte Solidarités
04 83 07 00 41
[email protected]


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Ressourcements

    Une vieille histoire raconte qu’un jeune moine au bord du burn out s’en alla voir un ancien pour l’interroger : « Comment se fait-il, mon père, que lorsque j’ai fait mon devoir dans les taches qui me sont confiées, l’accueil des hôtes et le service des autres frères, je me sente épuisé ; C’est comme si j’étais vidé ! »...

  • Brèves

  • Articles récents