Projet TABGHA : améliorer l’aide alimentaire sur TPM

Impulsé par l’UDV en lien avec différents partenaires, le projet TABGHA qui signifie « Table Associative pour une Bonne Gestion de l’Alimentation », vise un double objectif d’équité sociale (donner à tous de quoi manger décemment) et de respect de l’environnement (lutter contre le gaspillage, gérer les déchets et favoriser une consommation saine).

Contexte

La problématique de l’aide alimentaire en faveur des plus démunis est un enjeu majeur qui fait partie des 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 de la France. L’UDV a entrepris une démarche coopérative de consultation auprès de ses associations et de ses partenaires pour répondre aux principales questions soulevées par cette problématique :

  1. Comment mieux améliorer l’accès des publics démunis à l’aide alimentaire ?
  2. Comment favoriser l’équilibre alimentaire des bénéficiaires et lutter contre le gaspillage alimentaire ?
  3. Comment garantir la sécurité sanitaire des denrées alimentaires distribuées ?
  4. Comment favoriser un accompagnement social des bénéficiaires de l’aide alimentaire ?
  5. Comment créer un maillage associatif qui permette de mieux répondre à toutes ces questions ?

Origine du nom

Pour mener à bien cette recherche, l’UDV a créé le projet TABGHA qui fait référence à un lieu biblique où auraient été rassasiées des foules affamées et fatiguées.

Inventaire des initiatives concernées

Dans un premier temps, l’UDV a souhaité inventorier dans son réseau associatif toutes les initiatives concernées par ce projet : restaurants sociaux, jardin de production maraîchère, cantines et épiceries solidaires, activités d’éducation alimentaire, ateliers de cuisine, tables ouvertes citoyennes, ramasse sur les marchés et dans les grands magasins, distribution avec le bus de nuit…

Association d’aide alimentaire L’étoile bandolaise.

Elle a aussi listé les différents agréments permettant à ses associations adhérentes d’avoir une habilitation à l’aide alimentaire.

Public concerné par ce projet

Les différents publics en précarité concernés par son action sont : les personnes sans abri, les adultes isolées et les familles en grande précarité (migrants, habitants de quartiers prioritaires de la politique de la ville, personnes âgées et chômeurs avec des minima sociaux, mineurs non-accompagnés…).

Une Equipe projet

L’équipe projet de TABGHA est coordonnée par Gilles REBECHE, délégué diocésain à la Solidarité et elle est composée de :

  • Mélanie PORTE, directrice-adjointe du CODES 83.
  • Karim BOUZAR, directeur du secteur Insertion des Amis de Jéricho.
  • Ludovic TEILLARD, secrétaire Général de l’UDV.
  • Aymeric de DREUZY, intendant du Service Diocésain de la Diaconie.

Une instance de réflexion et de proposition composée de personnes en précarité, confrontées elles-mêmes à ces problèmes alimentaires, est en projet. Celles-ci seront sollicitées par les référents sociaux des différentes associations concernées sur la base du volontariat.

Les bénévoles de l’association L’étoile d’un soir, à Toulon.

Quatre partenaires principaux

  • La Banque Alimentaire du Var comme plateforme de distribution.
  • Toulon Var Technologies (TVT) comme plateforme d’ingénierie numérique.
  • Le CODES comme plateforme de compétences en matière de formation nutritionnelle et de santé alimentaire.
  • Le service diocésain de la Diaconie comme plateforme diocésaine en lien avec tous les mouvements caritatifs et paroisses concernés par l’aide alimentaire (St Vincent de Paul, Secours Catholique, Œuvre de Malte, Equipes St Vincent…).

7 objectifs

Objectif 1 : Identifier et repérer les lieux, les pratiques, les besoins et les ressources

Il faut réaliser un état des lieux des structures d’accueil pour personnes en situation de précarité, dans un premier temps sur la métropole TPM.

Objectif 2 : Mieux coordonner les acteurs et le réseau d’aide alimentaire

Mise en place d’un Comité d’Experts (Comex) à partir d’une série de premiers contacts qui pourront s’élargir à d’autres compétences et d’autres territoires. Il se réunira 2 fois par an.

Il est composé ainsi :

  • Nutrition, Diététique et Formation : Docteur Laurence PALLIER, CODES 83.
  • Ingénierie numérique : Patrick VALVERDE, TVT.
  • Approvisionnement alimentaire : Joël GATTULLO, Banque Alimentaire.
  • Logistique : Giovanni ANDREANI, ex directeur du Cercle Naval.
  • Sécurité alimentaire, chaîne du froid : Georges GRUNENWALD, ex Picard Surgelés.
  • Pour les relations avec les producteurs et grossistes : Patrick GARNIER, revendeur fruits et légumes Cours Lafayette (témoins des glaneurs).
  • Gestion des déchets alimentaires : Cédric DAVOINE, Les Alchimistes.
  • Reportage photographique : Yves De KERMEL, ex Président  du CCFD Terre Solidaire du Var et photographe amateur.
  • Les Institutionnels responsables du laboratoire d’innovation sociale INSOLAB : DDCS, Département et CAF.
Distribution alimentaire de l’étoile d’un soir à Toulon centre.

Objectif 3 : Mieux gérer les denrées  et les ressources logistiques de l’alimentaire

Mise en place et animation d’un Comité de Pilotage trimestriel composé de représentants des différentes associations concernées par l’aide alimentaire :

  • Promo Soins
  • Amitié Cités
  • CODES 83
  • Les Amis de Jéricho
  • Logivar
  • Service Diocésain de la Diaconie
  • Var Azur Récup

Le projet, en 2020, est de développer une solution numérique expérimentale en partenariat avec TVT à destination des associations et des professionnels concernés par l’aide alimentaire : mieux gérer les denrées, éviter le gaspillage, optimiser la logistique et faire des économies d’échelle (sorte de « SIAO de l’alimentaire »). Cette solution numérique pourrait être développée avec le laboratoire d’innovation sociale (INSOLAB) ou directement comme une initiative entrepreneuriat social.

Objectif 4 : Améliorer l’accès des publics à l’aide alimentaire

Il faut développer un support d’information (application usagers / guide papier multilingue / affichage) à destination des bénéficiaires pour référencer les offres alimentaires existantes, les cafés ou repas suspendus etc.

Objectif 5 : Améliorer l’accompagnement social

  • Les promoteurs du projet TABGHA souhaitent mettre en œuvre de nouveaux espaces de socialisation et de restauration de proximité adaptés au public en précarité et améliorer l’offre existante.
    Il s’agit notamment d’organiser la logistique pour mettre en place des espaces de restauration solidaire : acheminement de nourriture depuis les cuisines associatives existantes (Amis de Jéricho, Logivar…) vers des tables citoyennes (site de la Ressourcerie de la Rade, le pôle culturel de l’UDV, tables ouvertes paroissiales…).
  • Ils souhaitent aussi mettre en place une offre de formation en s’appuyant sur l’organisme de formation interne de l’UDV et sur le CODES.

Objectif 6 : Sensibiliser les bénéficiaires aux enjeux liés à une bonne alimentation

Le souhait est de promouvoir et co-animer des ateliers d’échanges et de cuisine auprès des bénéficiaires (Équilibre alimentaire, budget alimentation, Gaspillage, Tri, Addictions…).

Objectif 7 : Coordonner et évaluer l’action globale

Le projet est de coordonner et évaluer le programme TABGHA de manière coopérative et continue de façon à valider les bonnes pratiques et les essaimer sur le reste du territoire varois.

Projet de colloque

Un projet de colloque sur le thème « Alimentation et Précarité » est à l’étude. Celui-ci pourrait se tenir le jeudi 7 novembre dans l’aire toulonnaise. Plus d’informations seront communiquées à la rentrée.

Pour aller plus loin

Téléchargez la plaquette de présentation du projet TABGHA en cliquant ici.

Pour toute demande d’informations, contactez Karim Bouzar, coordinateur du projet TABGHA : [email protected] et 04 94 23 99 03.

Ludovic TEILLARD, secrétaire général et Christophe PAREL, responsable communication de l’UDV.


About the Author



Haut de page ↑