Préparer l’avenir

Nous en parlions le mois dernier, l’automne est le moment de la réflexion et de la préparation de l’avenir ; ainsi, silencieusement, nous refaisons nos racines pour mieux revivre au printemps.

C’est précisément ce que l’UDV a voulu mettre en route lors de son  séminaire de rentrée le 13 octobre dernier. Un exposé de Christian Chasseriaud nous invitant à réfléchir sur l’au-delà de l’urgence sociale a été suivi de travaux de groupe précisant cette recherche : comment prévenir la précarité et l’exclusion, comment impliquer les personnes accompagnées et leur redonner le pouvoir d’agir, où et par quelles entrées intervenir pour rendre la société plus solidaire ?

Mettre en œuvre une politique de manière concrète, nos associations le savent bien, nécessite des femmes et des hommes de talent et généreux, ils sont là, mais aussi des moyens matériels et financiers qui eux, ont tendance à s’amenuiser. C’était l’objet de l’après-midi de cette journée d’y réfléchir et de présenter le diagnostic de l’UDV dont voici l’histoire et l’idée générale.

La diminution sévère de nos subventions publiques nous avait conduits l’an dernier dans le bureau du Préfet du Var pour lui faire part de notre inquiétude ; très soucieux de voir l’UDV poursuivre son action au travers de ses associations réparties sur les territoires, le Préfet a accepté de réunir une table ronde des financeurs publics pour les sensibiliser et les mobiliser.

C’est finalement son successeur, l’actuel Préfet, qui a présidé cette table ronde l’hiver dernier. Il a été décidé de soumettre l’UDV à un diagnostic en deux phases, l’une, réalisée, chargée de regarder le fonctionnement du Centre départemental, la seconde d’étudier l’ensemble des associations.

L’idée générale est bien d’accompagner une évolution globale de l’UDV et de ses adhérents vers un modèle économique viable.

La phase deux va commencer, avec l’aide du cabinet Panama. Elle sera très ouverte et demandera l’avis de tous, personnes accueillies, bénévoles et salariées. Il est important que cette étude laisse une large place à tous les avis et que donc ils s’expriment de façon ouverte et positive. Ce travail nous conduira jusqu’en mars 2018  et des propositions en seront déduites qui devront nous permettre de poursuivre nos actions en faveur des plus précaires de façon nouvelle peut-être, nous le verrons le moment venu.

Mais soyons-en certains, ce sera le printemps de l’UDV !

D’ici là, merci à tous de poursuivre ensemble cette réflexion indispensable dans le contexte actuel, avec la volonté et l’espérance des gagnants.

Thierry O’Neill, président de l’UDV


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    AMDG

    La lecture de la presse et l’observation de la vie de nos sociétés ces temps-ci nous font l’effet d’un monde qui virevolte dans tous les sens, se perd en d’innombrables directions à des vitesses folles qui l’entrainent vers des rivages inconnus et parfois effrayants : l’éthique souvent citée mais finalement oubliée...

  • Brèves

  • Articles récents