« On trouve la route en marchant »

J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour Abraham. Rendez vous compte, il s’est entendu dire par le Père éternel : « Va vers le pays que je te  montrerai ». Vous auriez fait quoi, vous ? Pour ma part, je crois que cette juxtaposition de l’impératif au présent et du futur, « va », « montrerai », m’aurait bien inquiété. La bonne logique voudrait que l’on nous montre la route avant de la prendre, et bien non, la confiance était au rendez-vous chez Abraham et il s’est mis en route. « Respect ! » diraient nos jeunes aujourd’hui.

A l’UDV, c’est un peu la même chose, on trouve la route en marchant nous apprend son fondateur. Mais c’est la confiance les uns envers les autres, personnes engagées, salariées et bénévoles qui nous fait avancer sur une route parfois incertaine, souvent pleine de surprises mais aussi d’émerveillements. Mais on ne part pas sans but, nous avons un projet et nous le partageons, c’est le projet associatif dont il est question ce mois dans IOTA.

Puisqu’on est encore à l’heure des vœux, je forme celui que chacun d’entre nous aura à cœur de méditer ce projet parce que, lorsque l’on sait d’où l’on part, où l’on va et pour qui on le fait, avouez que c’est quand même plus facile ! N’en déplaise au père Abraham que j’aime beaucoup !

Bonne route !

Thierry O’Neill, président


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Virage serré

    Lorsque la route se dévoile au fur et à mesure que l’on avance, parce que bien sûr, « on trouve la route en marchant », comme nous l’enseigne notre fondateur, on est parfois confronté à des virages et certains sont plus serrés que d’autres. Alors, on ralentit puis on s’engage résolument en accélérant au cœur du virage pour tenir. C’est ainsi que l’UDV a pris son temps, plus d’un an depuis février 2017...

  • Brèves

  • Articles récents