L’autre est mon hôte

Billet d'humeur L'autre est mon hôte : l'importance de l'hospitalité

L’autre est mon hôte : l’importance de l’hospitalité

0

En français, le mot « hôte » a une double signification : il désigne à la fois celui qui accueille et celui qui est accueilli. Cette originalité langagière est pleine d’enseignement : elle nous rappelle que l’hospitalité est une vertu qui implique un accueil réciproque et une disponibilité intérieure pour se rendre capable de recevoir autant que de donner.

Depuis de nombreuses années, dans la Diaconie, l’hospitalité est devenue un art de vivre dans ses différents espaces d’accueil pour le soin, l’hébergement, la restauration, les loisirs, la culture… et même la vie spirituelle !

Lorsque l’hospitalité n’intègre pas la dimension de la réciprocité, elle peut devenir « prestation technique » ou « condescendance humiliante » pour la personne accueillie. Il est important de revenir aux fondamentaux de cette valeur si importante de notre vivre ensemble.

Le pape François nous rappelle avec insistance que la conversion des cœurs est un passage intérieur de « l’hostilité à l’hospitalité ». La crise migrante est une belle manière de nous rappeler cette exigence de la vie spirituelle, relationnelle et existentielle. Elle nous y stimule et nous y entraine.

Le témoignage des professionnels du Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (Cada), l’expérience de Garrigues en zone rurale et le nouvel élan de l’association Kaïré sont trois belles illustrations des prodiges de l’hospitalité quand la réciprocité se fait créative et enthousiaste !

Puisse chacun ne pas oublier que « l’autre est son hôte ! »

Diacre Gilles Rebêche


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Pour une culture de l'Alliance

    Il y a quelques jours à peine, j’ai eu le bonheur d’être témoin d’un événement associatif qui m’a beaucoup impressionné. Devant le local du CAAA (Comité Accueil Animation Alphabétisation) à Toulon cœur de ville, plus d’une quarantaine de personnes issues de pays très différents (Syrie, Ukraine, Afghanistan, Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Guinée, Cameroun, Brésil, Chili-Ile de Pâques…) recevaient leur premier diplôme d’initiation à la langue française....

  • Brèves

  • Articles récents