Familles Rurales : « prévenir la précarité »

Le relais Familles Rurales à Garéoult est une association membre de l’UDV qui rayonne sur le territoire de la Provence Verte. Bénédicte Legenvre, sa présidente, explique que son objectif est d’accompagner les personnes, individus ou familles, et ceci pour éviter qu’elles ne tombent dans la précarité.

  • Pouvez-vous nous présenter Familles Rurales ?

« Le réseau Familles Rurales est le plus important mouvement familial de France. Il regroupe 180 000 familles, 2 500 associations, 20 000 salariés et 40 000 bénévoles ! Dans le Var, il y a 4 relais Familles Rurales : un à Garéoult qui adhère à l’UDV, deux à Toulon et un à Bargemon. Ce mouvement est né il y a 70 ans, après la Seconde guerre mondiale, alors qu’il fallait s’organiser pour vivre en milieu rural. A titre d’exemple, en Vendée, il y a 85 relais Familles Rurales !

  • Quel est le méta objectif de Familles Rurales ?

Nous intervenons en amont de la pauvreté : en un mot nous faisons de la prévention sociale. Notre objectif est d’accompagner les personnes avant qu’elles ne tombent dans la précarité et pour leur éviter de se retrouver à la rue. Ainsi, nous mettons en place différentes actions telles que : le micro crédit, la défense du consommateur, la constitution des dossiers de surendettement, l’aide à la tenue du budget familial etc. Notre mission est de créer et maintenir la cohésion sociale en milieu rural.

  • Quelles sont les actions que vous menez en Provence Verte ?

Nous avons le label « Relais familles » qui est un label Familles Rurales. Nous proposons diverses activités de groupe, sous forme d’ateliers : apprentissage de la langue (6 langues dont le Polonais et le Français langue étrangère), travaux manuels (tricot, couture, informatique…), alphabétisation pour les étrangers qui arrivent dans la région, sophrologie… Nous disposons de 2 agréments délivrés par la CAF : Espace de Vie Sociale (EVS) et j’ai coutume de dire que nous sommes un « mini centre social », et Contrat Local d’Accompagnement Scolaire (CLAS). Nous menons aussi tout un volet d’actions individualisées, telles que l’aide administrative et surtout la défense du consommateur. Familles Rurales est une des 3 associations en France agréées par l’Etat pour défendre les consommateurs.

  • Y-a-t-il d’autres actions que vous souhaitez mettre en avant ?

Oui ! Nous travaillons en partenariat avec le Secours Catholique sur le projet d’épicerie solidaire à Forcalqueiret. Nous allons aussi organiser le Téléthon à Garéoult les 8 et 9 décembre. Nous menons des actions de sécurité routière en lien avec le Département, et nous poursuivons le Café des aidants en lien avec l’Association française des aidants. Grâce à un agrément avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), nous pouvons instruire des dossiers de micro-crédit. Enfin, nous avons le projet de solliciter l’agrément de Maison de Service Au Public (MSAP).

  • Sur quelles forces pouvez-vous compter et comment êtes-vous financés ?

Notre association regroupe 178 familles adhérentes, 23 bénévoles, une salariée en CDI et un Conseil d’Administration de 12 membres. Quasiment tous les intervenants sont bénévoles. Nous sommes en train de recruter un jeune pour une mission de service civique et nous souhaitons embaucher une personne en contrat aidé CAE CUI. Nous sommes subventionnés par diverses institutions : CAF, Région PACA,  Conseil Départemental, Commune, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) et Udaf. Nos autres ressources proviennent des adhésions et de la participation financière aux ateliers. Le montant de l’adhésion est annuel et il s’élève à 29€ par famille. Le montant de la participation individuelle aux ateliers sur une année scolaire est de 23 à 45€ par personne pour l’année. Enfin, il faut préciser que l’adhésion familiale nationale est valable dans tous les relais Familles Rurales de France.

  • Que pouvez-vous nous dire sur votre public et vos partenaires ?

Dans l’ensemble, nous avons plutôt un public de retraités, mais nos portes sont ouvertes à tout le monde.Le profil de nos bénéficiaires est très varié : cela va des cadres à la retraite aux personnes avec des handicaps psychiques tels que les troubles bipolaires ou la dépression nerveuse. Nous avons des participants qui sont sous tutelle.  Nous sommes partis de la réponse aux besoins des familles en milieu rural, puis ceci s’est élargi aux zones urbaines ou péri urbaines. Par ailleurs, nous travaillons avec de nombreux partenaires, parmi lesquels : le réseau de l’UDV, l’Udaf, l’action sociale du Département…

  • Qu’est-ce qui nourrit votre engagement bénévole ?

J’ai l’impression de faire quelque chose d’utile ! Notre association agit à la fois comme un contre-pouvoir et un filet de sécurité. Elle est connue et reconnue, c’est une structure qui a du poids. Nous avons toute notre place en milieu rural, un endroit souvent déserté par les services publics, où nous jouons un rôle d’information et d’orientation. Je trouve beaucoup de sens à mener des actions de défense du consommateur : quelle joie de venir en aide à une maman seule avec enfants pour éviter que l’huissier ne débarque chez elle ! »

Vous souhaitez aider le relais Familles Rurales à Garéoult ?

Devenez bénévole ou faites un don pour soutenir les actions (l’association est habilitée à délivrer des reçus fiscaux).

Contact :

Relais Familles Rurales
10, boulevard de la Libération
83000 Garéoult
04 94 04 86 65 (le matin)
[email protected]
www.famillesrurales.org/gareoult


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    AMDG

    La lecture de la presse et l’observation de la vie de nos sociétés ces temps-ci nous font l’effet d’un monde qui virevolte dans tous les sens, se perd en d’innombrables directions à des vitesses folles qui l’entrainent vers des rivages inconnus et parfois effrayants : l’éthique souvent citée mais finalement oubliée...

  • Brèves

  • Articles récents