Epafa : au service des familles sur le territoire Fréjussien

L’association Epafa agit sur le territoire Fréjussien depuis 28 ans ! Membre de l’Union Diaconale du Var (UDV), et soutenue par de nombreux partenaires, elle prend aujourd’hui un nouvel élan.

Depuis 1988, Epafa s’engage à accompagner des familles de toutes communautés dans leur insertion sociale, en tissant du lien entre les cultures et les générations. L’homme et l’environnement sont au cœur du projet. L’association œuvre sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée, en faveur des familles et des personnes rencontrant des difficultés sociales, en travaillant au développement personnel de chacun, et en œuvrant à la création de liens dans un esprit de mixité sociale. L’association axe ses actions autour de 3 pôles : le soutien à la famille, l’intégration sociale et la promotion de l’éco-citoyenneté. Nous vous proposons un tour d’horizon de cette association.

Le soutien à la famille

Tout d’abord, au sein de l’Espace Parents-Enfants (espace agréé par la CAF « Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP) »), les parents et leurs enfants sont accueillis dans un espace adapté, ouvert à tous, 5 demi-journées par semaine. Les enfants et leurs parents peuvent bénéficier d’un espace d’accueil collectif favorisant l’éveil et la socialisation des enfants, et permettant aux parents d’aborder librement leurs questionnements auprès de professionnels de la petite enfance. Divers ateliers et sorties leur sont proposées pour permettre de favoriser le développement du lien familial. Ce sont aussi des temps de rencontre et d’échange de bonnes pratiques.
A partir de mars 2017, l’Espace Parents-Enfants va être déplacé au sein des deux quartiers prioritaires de Fréjus, la Gabelle et l’Agachon. Ce nouveau projet, mené en lien avec le Centre Social de l’Agachon, permettra à Epafa de développer son accompagnement pour ce public des quartiers prioritaires.
Par ailleurs, un projet d’accompagnement des familles par la médiation du jeu est porté par l’équipe du LAEP : la Fondation de France et la Fondation PSA ont été sollicitées pour soutenir la mise en place d’une ludothèque mobile sur les deux quartiers prioritaires de Fréjus.
Enfin, l’action « Instant Famille » (sorties et activités parents-enfants pendant les vacances scolaires) fait également partie du pôle parentalité de l’association.

L’intégration sociale

L’objectif est de tisser du lien social et encourager l’insertion. Plusieurs actions sont comprises dans ce pôle. Tout d’abord, Epafa propose un espace d’accueil pour les enfants de 0 à 3 ans, afin de les accompagner vers l’autonomie et la socialisation. 3 après-midis par semaine les mamans ont la possibilité de confier leurs enfants en bas-âge le temps d’un atelier. A travers des jeux d’éveil adaptés à leur âge, les enfants se préparent à l’entrée en crèche ou à l’école.
Des actions sont aussi mises en œuvre pour prévenir le décrochage scolaire à l’école primaire et responsabiliser les parents dans le suivi de la scolarité de leur enfant. L’association accompagne tout au long de l’année scolaire une trentaine d’enfants nécessitant un soutien éducatif et scolaire, ainsi que leurs parents. 3 jours par semaine les enfants bénéficient d’une aide aux devoirs et peuvent suivre une activité éducative.
En parallèle, les parents sont accompagnés pour développer leur confiance en eux, leurs compétences, et acquérir la maîtrise des outils de l’Education Nationale, nécessaires à un bon suivi de la scolarité de leurs enfants. Un temps d’accueil pour aider les personnes qui le souhaitent dans leurs démarches administratives est proposé par la médiatrice sociale.
Les personnes peuvent aussi apprendre la langue française. Les ateliers sociolinguistiques vont de l’alphabétisation au perfectionnement et s’appuient sur des thématiques de la vie quotidienne utiles à l’insertion sociale. Apprendre le français avec Epafa permet d’échanger des idées et des valeurs dans la joie et la convivialité, trouver un soutien et s’ouvrir aux autres. Enfin l’association promeut le vivre-ensemble par la rencontre. Grâce à la rencontre de publics différents sur les actions et aux événements festifs, un esprit de partage, d’ouverture à l’autre et de convivialité est favorisé. Chaque participant peut y trouver sa place en étant invité à recevoir mais aussi à apporter en fonction de talents propres.
Pour l’ensemble de ces actions, Epafa s’appuie un important réseau de bénévoles, qui donnent généreusement de leur temps, une ou plusieurs fois par semaine, au service des personnes accueillies.

La promotion de l’éco-citoyenneté

L’objectif est de restaurer un lien responsable à l’environnement. Les enfants sont éduqués à l’environnement. La ferme pédagogique des Esclamandes est un espace préservé permettant d’appréhender les questions liées à l’environnement, favorisant ainsi la création des liens avec celui-ci. De nombreuses classes viennent éveiller leur sens grâce au potager biologique, à l’espace animaux et aux ateliers pédagogiques. Les actions visent aussi à intégrer les publics par l’environnement. Ainsi, plusieurs groupes se rendent chaque semaine sur le site dans un but thérapeutique pour participer aux travaux de la ferme. L’équipe leur propose un éventail d’activités permettant aux personnes accompagnées de retrouver un lien à la terre et une motivation pour la participation sociale. Enfin il s’agit de sensibiliser les parents aux enjeux d’hygiène et de santé. Des actions de sensibilisation sont menées chaque semaine sous forme d’ateliers culinaires, d’activités physiques ou de séances de bien-être corporel. Ces ateliers touchent particulièrement les mères de famille vivant dans les quartiers prioritaires, qui peuvent ensuite appliquer leurs apprentissages au sein de leur famille.

Et vous dans tout ça ?

De nombreuses possibilités s’offrent à vous si vous souhaitez contribuer au développement de l’association. Vous pouvez participer aux actions d’aide à la parentalité à l’Agachon ou à la Gabelle. Ce bénévolat est réservé aux personnes ayant une expérience dans le domaine de la petite enfance.
Dans les locaux du Sacré-Cœur près du quartier de la Gabelle, vous pouvez aider aux devoirs pour les enfants, aux cours de français pour les adultes ou aux ateliers de prévention santé.
A la ferme des Esclamandes, vous pouvez aider à l’entretien du potager, aux soins des animaux ou pour des travaux de bricolage. Vous pouvez également acheter les excellents légumes et aromates cultivés dans le respect de l’environnement, en vous rendant sur-place.
Enfin, si vous souhaitez aider financièrement Epafa, sachez que vos dons donnent droit à une réduction d’impôt sur le revenu : vous pouvez libeller un chèque à l’ordre d’Epafa et l’adresser à Epafa, 46, rue Sigaudy, 83600 Fréjus.
Votre contact pour une proposition de bénévolat : Laetitia de Borde, 04 94 51 69 90, [email protected]

Gonzague de Borde témoigne

Nous avons interrogé Gonzague de Borde qui, depuis 6 mois, pilote une mission de conseil auprès de l’association, tandis que son épouse Laetitia occupe la fonction de coordinatrice.

Peux-tu nous parler d’Epafa ?

L’association a été créée en 1988, elle a donc 28 ans d’existence, ce qui est conséquent ! Son idée force est de mener des actions transversales sur un périmètre territorial tout en mixant les publics. Par exemple les personnes porteuses d’un handicap avec les enfants, des habitants des quartiers prioritaires avec ceux du centre-ville etc. Ainsi, une quinzaine d’actions sont menées et s’articulent autour de 3 axes : l’intégration sociale, le soutien à la parentalité, la promotion de l’écocitoyenneté. L’objectif général est d’accompagner les publics en difficulté sociale, dans un souci de mixité et de convivialité, sur un ancrage territorial défini.

Peux-tu nous citer des exemples d’actions concrètes ?

En matière d’intégration sociale, Epafa propose des  cours de français pour les hommes et les femmes, environ 200 personnes chaque année ! Les élèves ont la possibilité d’acquérir des diplômes. Dans le même temps, on met l’accent sur la création de lien social et la mixité des publics, les rencontres dans la convivialité, comme avec l’opération Cultures en fête. Concernant l’aide à la parentalité,  le Lieu d’Accueil Enfants Parents (LAEP) est ouvert 5 demi-journées par semaine. Il accueille des parents et leurs enfants âgés de 0 à 6 ans. Des professionnels de la petite enfance accueillent sur place les parents et leurs enfants. Epafa met aussi en œuvre le Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS) destiné aux enfants, grâce à un partenariat avec l’Education Nationale et dans le cadre de la Politique de la Ville. Une trentaine d’enfants sont accompagnés 1 soir par semaine. Ils bénéficient d’une aide aux devoirs et peuvent faire des activités. L’objectif est de mettre l’enfant en confiance, tout en associant étroitement les parents pour qu’ils s’impliquent. Enfin, en matière d’éco-citoyenneté, des enfants des crèches, des micro-crèches, des écoles primaires etc. sont sensibilisés à l’environnement à la ferme pédagogique des Esclamandes, située dans les étangs de Villepey. De multiples ateliers de découvertes leur sont proposés : gite à insectes, fabrication d’objets en canne de Provence, éveil sensoriel… Environ 2000 enfants sont accueillis chaque année !

Avez-vous des partenaires ?

Epafa travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires associatifs et institutionnels : l’UDV dont elle est membre, ainsi que SEV, son pôle territorial à l’Est Var. Mais aussi l’Etat, la CAF, l’ARS, le Conseil Départemental, la CAVEM, la ville de Fréjus, le Conservatoire du Littoral etc. Nous travaillons également avec de nombreuses associations du territoire de Fréjus, à commencer par les centres sociaux, APS, ou encore les associations œuvrant auprès des publics handicapés qui se rendent à la ferme des Esclamandes.

Quel bilan établis-tu après 6 mois de conseil auprès d’Epafa ?

En septembre dernier, mon épouse Laetitia et moi avons démarré une mission de conseil et d’accompagnement auprès de l’association, et en 6 mois l’ensemble de l’équipe a lancé de nombreux chantiers ! Epafa a redéfini son projet associatif qui a été voté par l’assemblée générale extraordinaire le 4 janvier. Ce travail a été réalisé en concertation avec tous les membres de l’association : personnes accueillies, bénévoles, salariés, financeurs et partenaires… L’objectif était que tout le monde se sente impliqué dans l’association. Et nous avons le sentiment que cela fonctionne plutôt bien : les équipes et les partenaires ont vraiment à cœur de travailler ensemble sur un projet commun ! Les nombreuses missions menées par Epafa ont été recentrées localement. Nous travaillons par ailleurs sur le modèle économique d’Epafa : l’objectif est  de réaliser des économies et générer des revenus financiers. Pour le moment 30.000€ ont déjà été trouvés sur un objectif de 70.000€. L’objectif reste d’accroître et diversifier les sources de revenus.

Peux-tu nous évoquer l’avenir ?

L’association envisage de recruter un coordinateur à l’horizon de l’été 2017, lorsque la mission que Laetitia et moi menons depuis 6 mois sera terminée. C’est essentiel pour l’avenir de l’association. Nous lancerons un partenariat avec le camping de la plage d’Argens. L’idée est d’ouvrir les activités de la ferme des Esclamandes aux touristes, et ceci pour générer des revenus supplémentaires. Nous travaillons aussi pour que les vacanciers puissent faire des micro-dons à la carte pour Epafa et la ferme. Enfin, en cohérence avec le projet associatif, un projet de ludothèque mobile porté par l’équipe du LAEP verra très probablement le jour d’ici l’été. Il s’agit de pousser au jeu les parents et leurs enfants avec une approche polyvalente, impliquant un psychologue, une médiatrice sociale, des animatrices… Nous attendons les réponses des financeurs de la Politique de la ville, de la Fondation de France et de la Fondation PSA pour pouvoir lancer cette nouvelle activité. Enfin, nous espérons pouvoir financer les travaux de la ferme via un dossier déposé auprès de la Fondation Nature et Découverte.

Christophe Parel, responsable communication de l’UDV.

En savoir plus : lien vers le projet associatif d’Epafa

Contacts

Siège social :
46, rue Sigaudy
83600 Fréjus
04 94 51 69 90
[email protected]

Espace parents-enfants :
Fréjus centre
78, rue Sigaudy
83600 Fréjus
09 52 27 19 82

Ferme des Esclamandes :
Etangs de Villepey
601, RD 559
83370 Saint-Aygulf
04 94 81 11 62

Paroisse du Sacré Cœur :
Quartier de la Gabelle
198, avenue du château Gallieni
83600 Fréjus
04 94 17 15 72


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    La coopération participative

    On raconte qu'au Moyen Age il existait des « moines pontifes » : on appelait ainsi cette catégorie de religieux parce qu’ils fabriquaient des ponts. En effet, à cette époque, pour passer d'une Seigneurie à une autre, il fallait passer par des ponts avec des péages payants et les pauvres n'avaient de ce fait pas les moyens de bouger. Ils étaient comme « assignés à résidence »...

  • Brèves

  • Articles récents