« En marche les miséricordieux »

Brèves Oeuvre réalisée par K.R., réfugié, et qui témoigne de son parcours de migration.

Oeuvre réalisée par K.R., réfugié, et qui témoigne de son parcours de migration.

0

Il y a un an, le 70è anniversaire du Secours Catholique organisait des marches fraternelles partout en France. Cet événement a été l’occasion d’interroger les participants : « Que signifie pour vous être en marche dans la vie et qu’est-ce qui vous donne le courage d’avancer malgré tout ? »

A partir des réponses proposées par les marcheurs, l’atelier d’arts plastiques de la Gribouille, mis en place par l’association Kaïré, a été sollicité pour réaliser des œuvres plastiques. Ce sont bien sûr les habitués de l’atelier, mais aussi des migrants (rencontrés au relais étrangers du Secours Catholique du Var), des personnes incarcérées (par le biais de l’aumônerie catholique du centre pénitentiaire de la Farlède) et leurs proches (accompagnées par l’association des Amis de l’Horeb) qui ont mis la main à la pâte pour façonner des textes et des œuvres autour de cette thématique.

C’est à l’initiative de Geneviève de Kermel que l’exposition « En marche les miséricordieux » a pu voir le jour, appelant chaque visiteur à se mobiliser et à participer aux œuvres en inscrivant autour leur ressenti.

Les créations des « gribouilleurs » ont depuis été exposées dans l’Eglise St Louis de Toulon, à Cotignac, au domaine de la Castille et à la tente d’Abraham à Toulon.

Une « boîte de vie », oeuvre réalisée par Annick

Vous souhaitez en savoir plus, voir l’exposition ou commander le catalogue ?

Contacts :

Association Kaïré
[email protected]
04 94 98 25 02
Site internet

Secours Catholique du Var
165, rue Henri Vienne, 83000 Toulon
04 94 89 72 00


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    L'hiver

    "Je déteste l’hiver" me disait récemment un ami arrivé en Provence il y a peu et qui pourtant revenait de passer de nombreuses années plus au Nord. Là où la pierre est noire, le ciel gris et les visages un peu blafards. Il me semblait un peu osé de détester notre hiver lumineux, souvent bleu et aujourd’hui tout brillant du jaune des mimosas en fleur. ...

  • Brèves

  • Articles récents