Dignes de confiance

Billet d'humeur L'Union diaconale du Var, comme l'amitié, est fondée sur la confiance réciproque.

L’Union diaconale du Var, comme l’amitié, est fondée sur la confiance réciproque.

0

Dans la vie sociale, et à fortiori dans la vie associative, la confiance est un bien précieux : elle est l’énergie et le moteur pour faire aboutir les projets les plus audacieux ! La vie et l’œuvre du père Joseph Wresinski, la création de la Résidence solidaire Les Favières à Toulon et aujourd’hui l’ouverture des 4 places en Appartement de Coordination Thérapeutique (ACT) pour les sans-abri en sont de belles illustrations.

La confiance permet d’envisager une coopération possible avec l’autre car elle est par essence un pari permanent et positif sur le comportement d’autrui. La confiance est ce qui permet d’entreprendre ou de supporter des choses difficiles et parfois pénibles. Savoir que l’on vous fait confiance vous donne des ailes et vous redonne l’estime de vous-même. Faire confiance aux autres rend les relations sociales plus simples et plus faciles !

L’Union diaconale du Var, comme l’amitié, est fondée sur la confiance réciproque. Son nouveau projet associatif est un pacte de confiance inter associatif qui lui donne de l’assurance, de l’élan, et crée du lien entre tous pour mener à bien un projet de fraternité et de développement local !

La pire injustice et la pire discrimination que peuvent subir les plus pauvres est de se voir refuser la confiance ! Joseph Wresinski, dont on vient de fêter le centenaire, nous le rappelait avec force et conviction : « la misère est une violation des droits de l’homme, s’unir pour les faire respecter est un devoir sacré ! »

La confiance peut être trahie, bafouée, blessée par le mensonge, la déloyauté ou les « abus de confiance ! » Qu’importe, elle reste, même dans sa fragilité, créatrice de liens sociaux et de joyeuse espérance; elle redonne de l’enthousiasme, de la patience… et même parfois la grâce de pardonner et de se réconcilier !
La confiance est une respiration spirituelle.

Restons donc tous dignes de confiance : c’est le meilleur service que nous pouvons rendre pour le bien commun.

Gilles Rebêche, diacre

 


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Ressourcements

    Une vieille histoire raconte qu’un jeune moine au bord du burn out s’en alla voir un ancien pour l’interroger : « Comment se fait-il, mon père, que lorsque j’ai fait mon devoir dans les taches qui me sont confiées, l’accueil des hôtes et le service des autres frères, je me sente épuisé ; C’est comme si j’étais vidé ! »...

  • Brèves

  • Articles récents