Circulations d’automne

Billet d'humeur Forêt automnale aux mille couleurs

Forêt automnale aux mille couleurs

0

Vacances scolaires aidant, ces  derniers jours furent l’occasion d’une grande transhumance vers les terres familiales pour se retrouver et fleurir les tombes de nos anciens. Prendre le temps, se recueillir, se remémorer, réfléchir au temps qui passe, c’est après tout le propre de cette période automnale et beaucoup parmi nous circulent sur les routes avec un peu de nostalgie ou de tristesse, parfois, quand un trop récent départ est encore douloureux.

Comme bien d’autres, j’ai pris cette route, longue pour moi, du sud-est au nord-ouest, Provence-Bretagne, mais agrémentée d’une belle halte amicale en Auvergne. Heureux d’y retrouver ce dont notre belle Provence nous prive un peu : les forêts aux merveilleuses  couleurs d’automne. Des rencontres amicales m’y ont aussi redonné confiance en l’Homme.

Echangeant en effet sur ces autres personnes qui circulent sur nos routes mais qui, elles, fuient leur pays, leur culture et leurs anciens, poussées par guerres et famines, nous observions que, d’une région à l’autre, la réponse semblait être la même : une grande générosité et disponibilité dans l’accueil de ces migrants venus de loin et fuyant pour survivre.

Nous en faisons l’expérience dans nos associations que rejoignent tant de bénévoles. Nous  savons bien qu’il reste beaucoup à faire pour mettre en regard les offres de logement, de services, de moyens, et les besoins. Ce travail est complexe et prendra du temps. Mais soyons sûrs qu’il permettra des rencontres efficaces et que notre pays dispose de belles personnes pour s’y atteler.

Thierry O’Neill, président de l’UDV


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    L'art de la conversation

    Le 16 avril dernier, plusieurs journalistes et écrivains ont décidé de faire entrer au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco « l’art de la conversation ». En apprenant cette nouvelle, j’ai craint qu’elle ne passe inaperçue dans nos associations et tout le réseau de la diaconie ; je profite de ce billet d’humeur pour attirer l’attention des lecteurs de Iota sur cet événement.

  • Brèves

  • Articles récents