Les bénévoles mis à l’honneur !

Lundi 5 décembre dernier, la 32ème Journée Mondiale du Bénévolat a été célébrée dans le Var. A Toulon, plus d’une cinquantaine de bénévoles du réseau de l’UDV et partenaires ont participé à une matinée interactive marquée par des échanges, des réflexions et des témoignages.

Chaque année, depuis que cette journée a été créée en 1985 par les Nations-Unies, c’est l’occasion de mettre en valeur et de remercier les très nombreux bénévoles qui s’investissent au sein de structures telles que les associations ou de façon plus informelle. En France, on compte entre 14 et 18 millions de bénévoles !

A Toulon, l’invitation à participer à cette journée avait été proposée aux 1000 bénévoles investis dans les 28 associations membres de l’UDV et leurs partenaires.  La matinée avait été préparée par le service bénévolat et volontariat, placé sous la responsabilité de Marie Monnoyeur. Elle a été organisée dans la salle du Cénacle, à la paroisse Ste Thérèse, à Toulon. Le thème proposé était cette année : « bénévole, je te veux du bien ». Les médias locaux ont répondu présents puisque Var Matin et France 3 Méditerranée avaient fait le déplacement.

« Bénévole je te veux du bien »

Voici le programme qui a été proposé aux participants : accueil café, 3 ateliers tournants (« l’estime de soi » avec Virginie Krieg, de l’association Ecrin de Vie, « mieux comprendre ses limites » avec Martine Finale, de l’Université du Citoyen, « vers le dépassement de soi » avec Catherine Martinez, finaliste du prix solidarité du journal « Version Femina »), synthèse par Gilles Rebêche, diacre et auteur du livre récemment paru aux éditions de l’Atelier « Sur les chemins du serviteur », réalisation d’une fresque humaine rassemblant les participants et prenant la forme d’un cœur symbolisant la générosité et l’ouverture de cœur des bénévoles, collation festive ouverte à tous.

A l’issue des différents ateliers, les animateurs ont fait la synthèse des échanges. Pour Virginie Krieg, l’atelier a permis de mettre en valeur les échanges et le partage qui caractérisent l’engagement bénévole. Celui-ci permet de tisser du lien et d’être en relation avec d’autres, le bénévole est un créateur de lien social. Martine Finale a indiqué que le bénévolat permet de s’accomplir, il développe les liens et fait évoluer la société. Attention cependant aux facteurs de découragement : la complexité de la mission, le manque de reconnaissance, l’indifférence du personnel salarié… Selon Catherine Martinez, le bénévolat permet de travailler en équipe et de travailler sur soi, il révèle la solidarité et l’importance de prendre soin des relations.

La métaphore des 5 doigts de la main

Gilles Rebêche, diacre et délégué diocésain à la solidarité, a conclu la matinée par une synthèse. « On peut être bénévole tout seul mais il est parfois difficile d’œuvrer en équipe. Je propose une grille d’évaluation pour le bénévole qui tient sur les 5 doigts de la main :

  • Le pouce : suis-je capable de m’arrêter pour me poser les vraies questions ?
  • L’index : suis-je capable de m’interroger sur ce qu’indique aux autres mon bénévolat ?
  • Le majeur : suis-je capable de m’interroger sur ce qui est le plus important pour moi ?
  • L’annulaire : suis-je capable de m’interroger pour savoir avec qui je fais alliance ?
  • L’auriculaire : suis-je capable de m’interroger sur la façon dont j’écoute les autres et comment je le répercute, comment j’écoute les événements ?

Ainsi notre main nous sert pour évaluer notre bénévolat ! Dans nos associations, nous avons besoin de membres « bien-fêteurs », qui ont un esprit festif et de gratuité. Il faut laisser la possibilité aux bénévoles d’être nomades, de s’essayer dans plusieurs associations avant de trouver la bonne. Il faut veiller à ce que nos structures ne deviennent pas des vaches folles. Etre bénévole est un état d’esprit. Je viens d’écrire un livre qui s’intitule « Sur les chemins du serviteur ». Comment devient-on serviteur ? Il faut parfois tout une vie. Parfois il s’agit juste d’être là. Les bénévoles sont des faiseurs de liens, ils tissent le fil de la solidarité. Je tiens à les remercier pour l’avenir que nous sommes en train de construire ensemble. »

En fin de matinée, les participants se sont rassemblés à l’extérieur pour réaliser une fresque humaine en forme de cœur, symbole de l’ouverture de cœur et de la générosité caractérisant l’engagement bénévole. Puis tous ont partagé un buffet dans la convivialité et la joie d’être réunis.

Par Christophe Parel, responsable communication et recherche de fonds privés de l’UDV.

Photos par Delphine Dumont, chargée de communication à l’UDV.


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Suivons l'étoile !

    L'étoile de Noël, qui a guidé au cours de l'histoire tant d'hommes et de femmes sur les chemins du partage, de l'amour des plus pauvres, de l'hospitalité et de la réconciliation, continue de scintiller dans le cœur de tous ceux qui recherchent la paix.
    Cette étoile nous met en route comme des pèlerins de fraternité invités à faire de Noël une fête permanente dans tous les lieux que nous fréquentons, et les rencontres qui nous sont données de vivre...

  • Brèves

  • Articles récents