30ème Journée mondiale du refus de la misère

Focus

0

Cette année, la Journée mondiale du refus de la misère, célébrée comme il se doit le 17 octobre, avait une connotation spéciale : c’était son 30ème « anniversaire ». Pour l’occasion, un événement spécial était organisé à Paris, par ATD Quart Monde, à l’origine de cette journée. Une délégation de Varois avait fait le déplacement.

 Ils sont une vingtaine, vivant dans le Var, à s’être rendus à Paris, le week-end des 14 et 15 octobre, à l’invitation d’ATD Quart Monde. Claudette, Mireille, Armelle, Laurent, Amerga, Henri, Gonzague… Tous ont un lien avec le « 17 octobre », Journée mondiale du refus de la misère, créée en 1987 par Joseph Wresinski, prêtre et fondateur d’ATD Quart Monde.

Parmi les participants Varois, certains connaissent ou ont connu la pauvreté, d’autres militent dans les associations qui accompagnent les personnes en situation de précarité. Si leurs situations diffèrent, une cause les unit cependant : la misère est inacceptable, elle doit être combattue, éradiquée.

Le refus de la misère, de toute misère, était l’intuition et la conviction profonde de Joseph Wresinski. En 1987 à Paris, sur le Parvis des droits de l’homme et des libertés, le fondateur d’ATD Quart Monde a inauguré une dalle où figure encore aujourd’hui cette inscription :

« Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire.
Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

Pour ce trentième anniversaire, ATD Quart Monde avait vu les choses en grand. Samedi 14 et dimanche 15 octobre, point d’orgue de la campagne Stop Pauvreté, un Village des initiatives « Pour un monde autrement » était installé place de la République, à Paris. En 2 jours, plus de 30 000 personnes sont passées au « Village », dont nos Varois.

« Ce WE, ça m’a donné la pêche »

Ceux-ci sont revenus enthousiastes de leur escapade parisienne et ont tenu à partager leur expérience, en témoignant sur le parvis des droits de l’homme, devant l’Université de Droit,  mardi 17 octobre à Toulon.

« Arrêtons de discriminer les précaires et de leur coller à vie l’étiquette SDF. Je ne suis pas plus con qu’un autre, et à Paris je suis monté sur scène pour témoigner », raconte Laurent, ex sans abri.

« A Paris, j’ai participé à un atelier qui présentait une école de production dans le Jura. Cet exemple nous montre qu’on peut laisser sa chance à chacun et instaurer des rapports plus conviviaux les uns les autres », témoigne Frère Jean-Mathieu, engagé à Notre-Dame dans la rue à Toulon, et qui était monté à Paris avec de jeunes mineurs migrants non accompagnés.

« Je me suis éclaté pendant ces 2 jours à Paris : tant de rencontres, de belles initiatives et de personnes engagées au service des autres. N’ayons pas peur d’aller vers ceux qui sont loin… », s’enthousiasme « Piero », bénévole au Secours Catholique et chanteur au sein du groupe de rock solidaire varois Sans Voix.

« Ce week-end, ça m’a donné la pêche et envie de me bouger pour une société plus juste et plus fraternelle ! », clame Henri, ancien sans abri accueilli aux Amis de Jéricho, aujourd’hui réinséré et membre actif du collectif La Parole des Sans-Voix, visant à permettre l’expression et la valorisation des personnes en situation de précarité ou vivant des injustices.

Plus discrets, Véronique et Ronny n’ont pas pris la parole sur le podium toulonnais dressé pour l’occasion. Eux aussi étaient présents à Paris. Ils fréquentent l’accueil de jour Archaos. Originaires de Belgique, ils sont en France depuis un an et demi.

Véronique a accepté de nous confier son témoignage :

« Nous avons vécu 6 mois dans la rue mon mari et moi : on y a vu beaucoup de gens dans la misère. Quand on est logé, on ne se rend pas compte qu’il y a autant de personnes qui vivent dehors. On a pu retrouver un appartement, mais on pense toujours à ceux qui dorment dehors. Il y a quelques jours, il a beaucoup plu : je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux personnes qui sont dans la rue… Nous avons beaucoup apprécié ce week-end à Paris : on a fait plein de rencontres, et malgré nos différences nous étions tous égaux. Dans le Village des initiatives, il n’y avait ni pauvres ni riches, simplement des citoyens mobilisés pour dire non à la misère et la pauvreté ».

Pendant les témoignages, les participants, environ une centaine, ont été invités à tisser des tresses, signe de lien et de solidarité, signe aussi que l’on a besoin de l’autre, qu’on ne se suffit pas à soi-même…

A intervalles réguliers, comme un hymne de la solidarité et de la fraternité, Gonzague, animateur au Secours Catholique, a fait reprendre ce refrain aux paroles évocatrices par l’assemblée :

« Pour bien vivre ensemble, chacun doit pouvoir, contribuer, à la société et être protégé ».

Ce refrain avait été chanté par les Varois, à Paris, sur la scène centrale du Village « Pour un monde autrement » ; Gageons que ces paroles deviennent un jour réalité dans notre société…

Par Christophe Parel, responsable communication de l’UDV

2017, année « anniversaire » pour ATD Quart Monde

2017 est une année spéciale pour ATD Quart Monde : c’est à la fois le 30ème anniversaire de la Journée mondiale du refus de la misère et le 60ème anniversaire d’ATD Quart-Monde. A cette occasion, ATD Quart Monde s’est mobilisée pour proposer des événements marquants. Comme écrit dans notre reportage, un village des initiatives « Pour un monde autrement » a été installé le week-end des 14 et 15 octobre, place de la République à Paris. Les 13, 14 et 15 octobre, la pièce de théâtre « Un peuple les yeux ouverts » était proposée à l’auditorium St Germain, à Paris. Point d’orgue des commémorations, mardi 17 octobre, un rassemblement a été organisé sur le parvis du Trocadéro, puis une grande soirée concert a eu lieu à l’Olympia.

Pour aller plus loin :

Pour réécouter les conférences du Village des initiatives : cliquez-ici

Pour revoir des vidéos du concert à l’Olympia : cliquez-ici

Pour en savoir plus sur la campagne Stop pauvreté : cliquez-ici

Pour tout savoir sur ATD Quart Monde : cliquez-ici

 


About the Author



Haut de page ↑

  • Je souhaite recevoir la newsletter

  • Billet d’humeur

    Pâques...

    Quarante jours de Carême et voilà qu’une fois encore Pâques vient à nous dans sa splendeur et le bouquet d’espérance qui l’accompagne. Trois mois d’hiver bien mouillé et voilà que le Printemps revient comme la chanson qui le dit si bien.
    Trois mois de diagnostic et voilà quoi ?...

  • Brèves

  • Articles récents